Huelgoat’s Enchanted Forest

Huelgoat la forêt enchantée… »Située dans le Parc naturel régional d’Armorique, la forêt de Huelgoat signifie « haut bois » en breton. Elle a toujours inspiré les récits populaires par ses rochers aux formes étranges aussi surnommé le chaos de Huelgoat… Ne manquez pas le chaos du Moulin, la grotte du Diable, la mare aux fées, le gouffre, le camp d’Artus, le ménage de la vierge, la mare aux sangliers, la roche tremblante…Y serpente aussi la rivière d’Argent, domaine des fées de Huelgoat …peut-être retrouverez-vous le fameux trésor que Merlin l’Enchanteur avait confié ici même à des esprits gardiens… »

Les saisons un film de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud

 

Les saisons - Jacques Perrin et Jacques Cluzaud« Après avoir parcouru le globe à tire-d’aile avec les oiseaux migrateurs et surfé dans tous les océans en compagnie des baleines et des raies manta, Jacques Perrin et Jacques Cluzaud reviennent pour ce nouvel opus sur des terres plus familières. Ils nous convient à un formidable voyage à travers le temps pour redécouvrir ces territoires européens que nous partageons avec les animaux sauvages depuis la dernière ère glaciaire.
L’hiver durait depuis 80 000 ans lorsque, en un temps très bref, une forêt immense recouvre tout le continent. Une nouvelle configuration planétaire et tout est bouleversé. Le cycle des saisons se met en place, le paysage se métamorphose, la faune et la flore évoluent. L’histoire commence… À un interminable âge de glace succède une forêt profonde et riche puis, sous l’impulsion d’hommes nouveaux, une campagne riante.
Les Saisons est une épopée sensible et inédite qui relate la longue et tumultueuse histoire commune qui lie l’homme aux animaux. »

Un film de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud
Sortie le 27 janvier 2016 / http://www.lessaisons-lefilm.com

Majestic Guardian

Majestic Guardian - photography by landcheyenne - longbull - Forêt de Huelgoat

Cliquer sur la photo pour l’agrandir ~ Photography by Landcheyenne ©

Car de même que l’Amour vous couronne, il doit vous crucifier. De même qu’il vous fait croître, il vous élague. De même qu’il s’élève à votre hauteur et caresse vos branches les plus délicates qui frémissent au soleil, Ainsi il descendra jusqu’à vos racines et secouera leur emprise à la terre. Comme des gerbes de blé, il vous rassemble en lui. Il vous bat pour vous mettre à nu. Il vous tamise pour vous libérer de votre écorce. Il vous broie jusqu’à la blancheur. Il vous pétrit jusqu’à vous rendre souple.  Kahlil Gibran