L’acceptation de soi

 

franck-lopvet

« L’homme debout comprend que l’état du monde est notre perception de l’énergie « monde ». Les temps actuels nous apprennent à devenir responsables de nos créations. Pollution et guerre nous rappellent systématiquement qu’il devient dangereux de nier les liens entre ce que l’on vibre et ce que l’on vit. Les relations de cause à effet crèvent les yeux, c’est pourquoi l’humanité est aveugle. Nous récoltons la tempête de panique engendrée par le vent d’arrogance de chacun. Tout le monde se croit du bon côté du manche. Personne pour revendiquer le rôle de l’enfoiré. Cette planète est habitée par des saints. C’est à se demander qui tient les fusils et qui consomme les eaux de Gaia.
L’homme debout sait que l’amour et la haine, tels que nous pouvons les vivre en ce monde relatif sont les deux faces d’une même pièce. Lire la suite

Changer de regard

changer-de-regard-gilles-delieuzeGilles Delieuze, auteur et conférencier, raconte son parcours de clairvoyant et canal. Il explique en quoi changer notre regard sur nous-même et sur le monde peut nous permettre de voir que tout a un sens et nous aider à retrouver notre véritable nature.

Le site de Tistrya : http://www.tistryaprod.com

 

La conscience de la nature

La conscience de la nature - entretien avec ConradConrad, auteur et conférencier, nous fait prendre conscience du rôle essentiel de la nature dans notre vie. Il explique par quels moyens nous pouvons communiquer avec elle, et en quoi préserver son unité et son équilibre nous permet de retrouver notre véritable essence.

 

Gilles Lartigot : Le pouvoir de l’alimentation

Chroniques d'un fauve dans la jungle alimentaire - Gilles Lartigot - Illustration - © Erwan STEPHANGilles Lartigot, auteur du livre Eat, témoigne de son parcours et de ses prises de conscience sur l’alimentation moderne. Il expose plusieurs faits sur l’élevage industriel et les additifs chimiques, et nous donne quelques pistes pour adopter une alimentation plus saine pour notre corps et notre esprit.

Bio à la Une : Le premier frein au bio est son prix. Inutile de le nier, il a été constaté que les produits bio sont plus onéreux que les autres. Que répondez-vous au consommateur qui argumente : “je ne mange pas bio, car c’est trop cher” ?
Gilles Lartigot :
Le bio est pour moi un terme général. Je fais une grosse différence entre l’agriculture biologique sans produit chimique qu’on va trouver dans les marchés et l’agriculture industrielle qui délivre des perturbateurs endocriniens et facteur de cancer. On peut acheter de la nourriture biologique transformée qui va coûter extrêmement cher, mais qui vient d’où ? Il faut acheter sur les marchés locaux, à des producteurs biologiques. C’est après avoir fait cette démarche qu’on s’aperçoit que ces légumes ne sont pas plus chers que leur équivalent conventionnel. Dans un deuxième temps, il faut penser à revoir son mode alimentaire. Si on décide de manger exclusivement bio tout en continuant à consommer gâteaux, soda ou plats préparés, oui, l’addition va être salée. Il est important de modifier votre mode alimentaire en commençant par intégrer plus de légumes, de légumineuses, en préparant des repas sans viande. On peut se nourrir très sainement en agriculture biologique. Il est également possible de trouver un producteur qui ne sera pas labélisé, mais qui cultivera sans produits chimiques. Il faut savoir que le label bio, en plus de coûter beaucoup d’argent, sert aux producteurs à intégrer des circuits de revente. »Extrait » de bio à la une

Darpan : La découverte du soi

invisible business man cloudsDarpan nous partage son expérience et son cheminement pour renouer avec son être véritable…En quoi notre véritable nature n’est ni notre personnalité, ni notre passé, ni nos croyances. Il montre par quels moyens nous pouvons réussir à nous défaire de nos limitations et de nos blessures, afin de permettre à chacun de gagner en conscience et ainsi de réaliser qui nous sommes.

Darpan (prononcez Darpane) est indépendant de toute lignée, tradition ou religion. À l’image des anciens maîtres soufis, il exerce un travail ordinaire mais enseigne et transmet, dans l’arrière-boutique, l’art de l’introspection, accompagnant tout aspirant sincère dans l’exploration de son potentiel.

Darpan aborde les difficultés sous un angle logique, pratique et sans folklore, proposant des savoir-faire utiles pour se défaire du malheur qui vit en nous afin de permettre, à la Vie que nous sommes, toujours bonne et belle, d’être réalisée dans notre expérience directe.

« Comme vous, je me lève le matin pour aller gagner ma vie. Comme vous, je peste parfois lorsque je me retrouve bloqué dans les embouteillages ou lorsqu’il faut remplir ma déclaration d’impôts !

Pourtant, au cœur même des tourbillons du monde, je suis revenu à ma vraie nature, à la présence simple, innocente, aimante et joyeuse que je n’ai jamais cessé d’être. Cette réalisation, irréversible, n’a rien changé dans ma vie quotidienne mais elle a effacé à jamais la personne que je pensais être. Ma relation à moi, aux autres et au monde s’en est trouvée profondément bouleversée.

Je n’ai pas de pouvoirs particuliers, je ne suis pas un modèle de perfection, de santé ou de moralité. Je ne suis pas un saint ni un gourou mais un petit « trou du cul » d’homme, dépouillé de l’illusion et des machinations de la personne, mis à genou devant la vaste et profonde splendeur de l’être, là où le personnel se fond dans l’impersonnel » .

Son site : http://www.aventure-interieure.ch